Les aventures de Frisette et Cranedoeuf

Once upon a time ...

18:19, 25/08/2010, Grand Sudbury .. Publié dans 9. Canada .. 3 commentaires .. Lien
Mots clefs : Fairytale

Il était une fois, dans une contrée lointaine nommée Canada, quatre aventuriers au grand cœur qui, en canoë, avaient décidé de partir sur les traces des premiers explorateurs. Leur but était de découvrir le secret du soleil. La légende (euh surtout Lisa en fait) disait : « En Ontario, il pleut que le matin et après il fait du soleil. " (Oui, je vous entends déjà : « ça laisse pas de traces un canoë ! », mais c’est moi le conteur et puis voilà une belle occasion de retrouver votre âme d’enfant.)

Frisette, Lisa (rencontré il y a 6 ans au Vietnam et que nous avions, il y a 5 ans, accueillie chez nous en Bretagne, et chez Momo et chez Tetess !!!), Kata (un roumain expatrié au Canada) et Cranedoeuf.
 
Sur le lac Chiniguchi, près de Sudbury, en terre amérindienne (exactement comme vous pouvez vous l’imaginez : des grands lacs, de la forêt à perte de vue, du silence et encore du silence), ils partaient le cœur plein d’espoir. Mais ce que ces quatre aventuriers ne savaient pas encore, c’est que de nombreuses péripéties les attendaient en chemin.
 
Déjà, il fallut arnacher ces fameux canoës sur les carrosses. L’affaire fut vite régler en deux coups de cuillères à pot, grâce à la 100 % canadienne du groupe. Ensuite, ils durent se faire à l’idée qu’un canoë n’a pas de moteur et qu’ils devraient donc ramer pendant 5 jours ! Mais il en fallait plus pour les décourager et puis si on y réfléchit bien, Frisette n’était pas contre être belle en maillot et Cranedoeuf voulait bien être musclé comme … Mr Propre, … les cheveux en plus.
 
 
Le premier lever fut rude. La pluie ne cessait de dégringoler. Il avait plu toute la nuit et au petit matin cela avait redoublé. Nos aventuriers étaient donc contraints et forcés de rester dans la tente en attendant une embellie. Après quelques heures de patience, un optimisme à toute épreuve (« regardez y’ a des teintes de bleu dans ce gris ! ») et un rapide petit déjeuner, ils purent enfin partir, malgré un vent fort qui soufflait dans le sens opposé.
 
   
 
 
Le deuxième campement fut magnifique : la juste récompense d’une première journée complète de mise en condition. Frisette géra le feu de camp après une petite toilette dans le lac et Cranedoeuf joua à faire la baleine blanche ! (Non, désolé, y’a pas de photos de la baleine blanche, voir mes fesses sur ce blog n’est pas encore pour cette fois, … patience mon p’tit Val, la prochaine baleine blanche sera pour toi).
 
 
 
La troisième journée fut paisible. Le campement fut installé sur une plage quasi déserte. Nos aventuriers, installés autour d’un feu et d’un bon repas, pensaient déjà à la rude journée qui les attendait. Pour mettre toutes les chances de leur côté, ils entamèrent une danse et de longues incantations pour avoir dès le lendemain du soleil et du chocolat. (Bein oui, tant qu’à appeler les esprits, autant se faire plaisir !)
 
  
 
 
Mais alors que la journée avait été sèche, dans la nuit la pluie redoubla et au petit matin, un ciel bien gris et une pluie fine accueillie nos quatre rameurs au petit déjeuner. Les danses n’avaient donc rien donné, peut-être auraient-ils dû plus regarder les deux excellents danseurs que sont Christine et Stéphane (Vous voyez, vous l’avez vot’ dédicace). C’était la journée de toutes les épreuves puisque pas moins de 13 portages attendaient nos aventuriers. (Un portage qu’est ce que c’est ? Pour passer d’un lac à l’autre, il faut porter les sacs personnels, les vivres pour 5 jours et … les canoës, …. Un vrai plaisir !!!)
 
   
 
Ce soir-là, le dernier, ils s’endormirent tous bien vite avec l’impression amère d’avoir échoué dans leur quête. Ils n’avaient pas découvert le grand secret, il avait beaucoup plu le matin, sans que le soleil n’apparaisse dans l’après-midi. La dernière journée fut éprouvante, à tel point qu’ils durent s’arrêter au premier restaurant aperçu pour récupérer enfin les quelques calories perdues.
 
 
Et c’est là, de retour au point de départ, avec stupéfaction qu’ils découvrirent le secret. Ils avaient tant ramé, parcouru tant de kilomètres, pour se rendre compte que le secret était là, devant leurs yeux dès le premier jour. (Les amateurs de contes verront dans ce dénouement, une référence à l’Alchimiste, … bien joué).
 
 
Le canada dry !!!!
 
 
Bon ok, c’est un peu capilo-tracté comme conte, mais on a dû faire vite, en route à travers les USA, vers Yellowstone. 3 jours de route pour parcourir pas mal de kilomètres … euh de miles. On ne va pas s’en plaindre vu qu’on a bien failli rester à la frontière. Et oui, en quelques secondes, les douaniers ont réussi à nous faire croire que l’on avait peut-être quelque chose à se reprocher. « STOOOOOOOOOOOOOOP » ont été les mots d’accueil du douanier en furie, derrière sa vitre. « Where you are coming from, I don’t care » : en gros, d’où vous venez, je m’en fous. Il a ensuite appelé deux collègues à la rescousse en leur disant que notre situation était « too obscur » !
 
Après quelques questions, nous avons été accompagnés, euh gentiment accompagnés dans la bâtiment pendant qu’un douanier surveillait, … euh fouillait notre petite Florette adorée. Finalement, ils n'ont rien trouvé et nous sommes partis bien content qu'ils n'aient pas trouvé notre paquet d'échalotes !
 
 
 
Cranedoeuf, l’apprenti-conteur et Frisette, son assistante vous embrasse.



"C'était Tip-Top !"

04:57, 16/08/2010, Lévis .. Publié dans 9. Canada .. 5 commentaires .. Lien
Mots clefs : Pain et vin

Et oui, c'est le moins que l'on puisse dire parce que c'est capoté icit. On passe vraiment du bon temps entouré de gens plus sympas les uns que les autres et en passant dans de jolies régions. Tiens, par exemple, proche du lac St Jean on est passé près de ça ...

Ok, elle est poisson, mais c'est loin d'être une sainte ... mais vla qu'on est tombé là-dessus comme deux ch'veux sur la soupe ... ou sur le crane !

Notre route nous a menée ensuite jusqu'au Fjord du Saguenay, un endroit tellement beau, ça a pas d'bon sens comme c'est beau. On y randonné beaucoup et vu des animaux, ... un peu !

   

Heureusement que Vivi avait de bonnes jumelles ... Deux fois deux heures d'attente pour voir seulement ce béluga. Mais avec un peu de patience et quelques kilomètres en ayant mis le cap au nord vers Les Escoumins, nous avons pu assisté à un joli spectacle pendant près de 5 heures ....

 Un joli rorqual commun qui passait par là, suivi d'un autre, puis d'un rorqual à bosse et sa grande queue, ..

.... d'un autre rorqual accompagné d'un beluga. Bref, une après-midi entière passée sur l'autoroute des baleines du St Laurent.

Après plus de 10 mois de vacances, on s'est dit qu'on avait bien mérité une semaine de travail alors nous avons pris la direction de Granby, chez Simon que nous avions rencontré au Pérou.

Au Pérou, il nous avait dit que la poutine lui manquait, après seulement 3 mois passé hors du Québec. Alors avant toute chose, nous nous sommes rendu chez Ben.

 

Et ouais, chez Ben, on s'bour la bedaine !

Simon travaille dans une ferme bio et du haut de ses 22 ans, il gère toute la partie maraichage, avec talent et passion. Nous avons proposé nos services, histoire de se vider la tête en se la plongeant dans les plans de tomates (une demi-tonne recoltée dans la journée de vendredi !), laitues, oignons, zuchinis, poivrons et j'en passe et des meilleurs.

 

Mais, entre deux recoltes, il a fallu que je me prépare au grand concours de bucheronnage ... bio !

  

A chacun son style, y'en a pas un mieux que l'autre ... je crois, non ?

Pour se reposer, on a joué au "qui perd douille des c....", et après un concours très serré, ...

 

 ... et bien j'ai perdu 3 à 2 certes ... mais, et c'est le plus important, avec les honneurs et tout ce qui va avec, à la plus grande joie de Vivi, transformée en spectatrice et photographe pour l'occasion.

Avant de quitter le Québec jusqu'à la prochaine fois (!!!), nous sommes retournés voir nos copains Lorraine et Yves de Lévis, près de Québec. Un petit détour de 400 kms, mais quand on aime, on ne compte pas !

Et puis Vivi n'avait pas encore goutée les crèmes molles de Lévis !

Je vous embrasse en pensant à vous.

Cranedoeuf in love with Québec !

PS : Désolé de n'avoir mis que des photos de paysages, une fois  ... de plus ... n'est pas coutume !!!!




Pensée du jour... enfin d'hier !

15:23, 4/08/2010, Tadoussac .. Publié dans 9. Canada .. 8 commentaires .. Lien
Mots clefs : philosovie

Comme je disais à ma copine Evelyne : « Tu vois, le voyage c’est un peu comme sur le chemin de Saint-jacques. Tu as tout ton temps pour penser aux valeurs de la relation… et à quel point certaines personnes te manquent et te sont chères. » La distance rapproche, j’en suis certaine.

Le voyage…Le voyage, ce sont des envies de retour « à la France », à la maison, territoire connu et dépourvu de toutes hostilités. Manger du fromage, cuisiner de bons petits plats ou tout simplement vivre des moments avec les gens qui te sont proches, sans contraintes, ni retenues. Des coups de blues en voyage, y’en a eu, y’en a et y’en aura encore ! Ca fait partie du jeu en quelque sorte.
 
Le voyage, ce sont aussi des remises en question, une pause sur soi-même, un recul sur sa propre vie. Quelles sont mes envies au retour, mes rêves de futur… « quand je serai grande » ?
 
Il y a les rêves… mais aussi les peurs. Les peurs de rentrer, d’être étouffés par une société consumériste et individualiste, la peur de perdre la liberté du voyage, la peur de s’installer, de devenir adulte et peut-être aussi la peur de vieillir… Alors le voyage laisse aussi le temps aux pensées les plus effrayantes, les plus inconfortables. Il te ramène à ta propre existence, aussi courte soit-elle, et surtout à ce que tu cherches à en faire…dans tes rêves les plus fous !
 
Parce que le voyage est un peu comme une succession de rêves : chaque nouvelle destination est imaginée, désirée, peut(-)être appréciée, pour ensuite laisser la place à une nouvelle inconnue. Le voyage se pense, se fantasme pour finalement se laisser vivre, en toute simplicité, en toute humilité. Il s’offre à toi dans les bons et les mauvais moments, juste pour te permettre d’avancer au plus près de toi-même, mais aussi et surtout au plus près de ce qu’est l’humanité. Le voyage fait partie de ma vie, et ça m’plait !
 
Frisette, la reine la branlette… de l’intellect !



C'est écoeurant !!!

22:37, 30/07/2010, Saint-Prime .. Publié dans 9. Canada .. 3 commentaires .. Lien
Mots clefs : jaser du Québec

Au bord du lac saint-jean, 11 heures, bientôt l'heure du dîner,

Allo ! Comme on a mis en masse de photos de gens et de nous ces derniers temps, et qu'on a un char et une barge de photos de paysages, on s'est dit qu'il fallait vous montrer un peu ce qu'était le Québec.

Alors, on va pas jaser plus longtemps, c'est parti, tiguidou ?

Le Rocher percé, à la pointe de la Gaspésie, lieu de pélerinage obligé pour tous québécois. Nous avons eu la chance de l'observer depuis le voilier d'Yves et Lorraine (Mais si, Yves et Lorraine, qui nous ont pris en bateau-stop dans l'épisode précédent..faut suivre un peu !)

Après s'être levés au aurore pour pouvoir randonner peinard dans le parc Forillon, toujours en Gaspésie... Frisette décide de s'arrêter cinquante mètres avant la pointe car une envie présente se fait sentir...Elle demande à Cranedoeuf de surveiller la porte des toilettes sèches. "Bah on ne sait jamais si un ours passe par là !!!" Ah ça non, on ne l'a fait pas à Cranedoeuf qui veut marcher jusqu'au bout, "y'a personne Vivi..."

Alors que les conditions étaient toutes rassemblées pour que Frisette passe un moment agréable, Régis revient en furie et ordonne à Frisette de venir tout de suite. Frisette, les bobettes en bas des genoux, se demande bien ce qu'il lui veut...C'est pas permis d'achaler dans de pareilles circonstances ! Mais cela vaut la peine...

Nous restons une bonne quinzaine de minutes à regarder notre premier ours brun... Cranedoeuf ne cessant d'avancer, et Frisette de reculer ! "Tabernouche, on a pas lu les consignes de sécurité face à un ours !" C'est quand même un moment unique !!!

Quand on a ça devant les yeux, on s'dit qu'c'est beau, non ? Dommage qu'y'avait trop de bibittes à écrapoutir, genre une floppée de maragouins... Eux, c'est franchement pas nos copains !

 

"Elle est pas terrible cette photo ?" "Bah si, j'trouve que c'est beau, moi ! Et puis mon père et Annette aiment bien les fleurs."

Nous quittons la Gaspésie pour suivre le fleuve Saint-Laurent, et faire une escale au parc du Bic. "C'est l'arnaque ils filent même pas de stylos, hihihi", "Pff, c'est nul !" "Oh c'est bon, si on peut plus faire de blagues."

 

Pendant que Cranedoeuf veut rentabiliser l'entrée du parc et faire une deuxième randonnée, parce que un Cranedoeuf, ça a besoin de se dépenser mine de rien, d'une rando annoncée en 3 heures 50, il vous l'a fait en 1 heures 25. "Bah oui, il est comme ça Cranedoeuf." "J'suis en manque de sport, moi." Donc pendant ce temps-là,

Frisette se pogne l'cul...

 "Tu sais comment ça s'appelle cette pierre Vivi ? De la pélite !" "Ouah, t'es trop intelligent." "C'est pas moi qui suis intelligent, ce sont mes cheveux...parce que mon père disait tout le temps : J'ai des cheveux intelligents parce qu'il ne reste pas sur la tête d'un con !"

Avant de voir les 49ers de San Francisco, rien de tel qu'un match entre les Rebels de Québec et les Bulldogs de Montmagny. C'était bien, on a mangé des hot-dogs à 1 dollar, la belle affaire !

Un passage rapide à Québec, 4 heures de marche dans la vieille ville, mais "Moi j'ai envie de revenir Régis pour visiter tranquillement et on fera un temps libre !"

Dans la région de Charlevoix, Frisette veut aller sur l'île aux Coudres parce qu'il y a une bonne boulangerie et Cranedoeuf parce qu'il veut prendre le ferry avec Florette... et en plus c'est gratis !

 

On a pas regretté :  Une tarte aux bleuets pour Frisette et une tarte au sucre pour Cranedoeuf...L'île aux Coudres s'est mise sur son 36 et nous a montré ses plus beaux atouts.

Cranedoeuf veut envoyer un bec...

... parce qu'il a les yeux dans la graisse de binnes pour Frisette.

surtout quand elle met son petit short pour randonner... "ouais mais c'est pas facile de mettre des petits shorts parce que je suis pas bien épilée !"

Parfois, on se la joue photos artistiques...enfin non, Frisette tente de se la jouer photos artistiques pendant que Cranedoeuf trépine 20 mètres plus loin. "Bon, Vivi on y va ?" "C'est bon, j'ai envie de faire de belles photos. Pars devant, je te rejoins." Sauf qu'elle ne le rejoins jamais car elle marche moins vite que lui !

 

Mais quand elle y arrive, Cranedoeuf en profite !

Bonjour, Frisette et son Cranedoeuf.




"C'est l'boulôt d'Régis !"

03:19, 19/07/2010, Perce .. Publié dans 9. Canada .. 7 commentaires .. Lien
Mots clefs : Ze Programme

Et oui, comme le dit si bien la p'tite Vivi, "faire des programmes, des plans sur la comète, réfléchir aux routes à prendre, aux étapes, aux parcs à visiter, au planning de voyage ... " C'est l'boulôt d'Régis !"

Alors, on nous a pas mal posé de questions ces derniers temps sur notre voyage à venir. C'est vrai que dans nos derniers articles, on a pas laissé une grande place aux descriptions des villes, des paysages et des mets locaux (Valérie nous reprocherait sans doute que ce blog manque de photos de gastronomie !) On nous a demandé quand on rentrait, si on comptait rentrer un jour, et surtout quel était notre projet de voyage, notre parcours jusqu'à la mi-décembre, période de retour probable (Et oui, non seulement on est pas fou au point de rater les cadeaux de noël deux années de suite, mais surtout on a plein de trucs achetés en Bolivie et au Pérou à moindre frais à refiler à droite et à gauche, ... non j'ai pas dit à se débarrasser !)

Bref, arrétons de tourner en rond parce qu'on va pas passer par quatre chemins et se couper les cheveux en quatre pour parler de NOTRE PROGRAMME. Nous sommes à l'Anse-à-Beaufils, un petit port près de Percé, à la pointe de la Gaspésie, au Québec. Nous allons passer notre deuxième nuit ici, ... pas parce qu'il y a une excellente micro-brasserie installée sur le port mais parce que nous nous y sentons bien et que nous y avons rencontré deux quebecois extra. Mais en écrivant ça, je me demande déjà si "québécois extra" n'est pas un pléonasme tant les gens semblent gentils icitte, ... ça a pas d'bon sens !!!!

Attention, à vos atlas, ça va méchamment décoller .... Après le tour de la Gaspésie, nous allons descendre le long des rives du St Laurent, visiter les fjords de Tadoussac, le lac St Jean et puis Québec, Montréal, Granby et filer vers Toronto. Tout ce ptit parcours jusqu'à la mi-août/début-septembre (c'est à dire le moment où ce cours été s'achèvera en France et qu'il faudra vraiment retourner au turbin pour certains !!!)

Ensuite l'idée, c'est de descendre vers Chicago pour y passer quelques jours, puis de mettre le cap à l'ouest par les USA vers Vancouver et Victoria, en s'arrètant peut-être en chemin par Yellowstone et Glacier National Park.  Puis redescente de la côte ouest des USA : Oregon, Californie (San Francisco, les parcs), l'Utah et l'Arizona. Enfin, retour vers fin novembre vers l'est, notamment par la Route 66 pour finir par New-York, Montréal et le Maine (dans cet ordre ou non !)

Voilà, ça c'est not' plan ... enfin mon plan parce que le boulôt de Vivi c'est de casser mes plans. Casser des plans c'est bien aussi alors on se complète pas mal. Et puis en fait notre parcours pourrait se dire ainsi : Aller manger d'la poutine avec Simon à Granby, avoir du fun avec Yves et Lorraine à Québec, faire le tour des brasseries avec Phillipe et retrouver après 6 ans Steve à Montréal, choper Lisa à Toronto, manger de la brioche vendéenne avec Fred à Victoria, faire un barbecue chez Jaxon près de San Francisco, rencontrer Evy et Nico à San Francisco, découvrir la culture des mormons avec Chase et Rachael, revoir Andy à New York et faire un p'tit bisou à Laurette avant de décoller.

Enfin voili voilo, on verra...... Et puis voili voilo rime avec sur l'eau, bateau, apéro, et puis ne rime pas avec bonheur, rencontres toujours aussi belles ( j'm'en vais vous faire une grande parenthèse pour vous dire que ce soir on se couche le coeur léger et heureux parce que nous avons rencontré deux personnes vraiment belles, des gens vraiment fun avec lesquels nous avons mangé, pris l'apéro, fait les courses et fait une belle sortie en bâteau, de très beaux moments passés avec eux) ... mais rime tout de même avec photos .... en vla quelques unes ....

 

Et oui, on y est au nord du continent !!!

 

Un joli phare aux couleurs acadiennes.

 On vit assez bien le camping-carisme !!!

 

 C'est beau moi j'trouve !

Frisette restera toujours Frisette ! 

On vit vraiment la vie de camping-caristes !!!!

 

 Nos premiers autostopeurs, Yves et Lorraine ...

... qui nous ont pris en stop, en bateau-stop !!!

Bonjour, Cranedoeuf.




En balade

Accueil
C'est nous là !
Notre itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

La carte des lieux visités



Rubriques

1. France
2. Argentine
3. Chili
4. Bolivie
5. Perou
6. Equateur
7. Colombie
8. Etats Unis
9. Canada
Les recettes de Frisette

Derniers articles

Ah, ça sent l'fromage par ici !
Vol F 630 à destination de Keflavik, Islande.
Les recettes de qui ? Et puis quelles recettes ?
Bye bye Florette !
Back to Maine !

Sites favoris

Notre profil couchsurfing
L'école Robert Badinter
Traduccion para los hispanohablantes
Translation for english-speaking

Amis

lesnains
6tzen
andesdro

Newsletter

Saisissez votre adresse email